Hier soir j'ai "soigné" en direct.
C'est vraiment ce que je préfère.
J'ai soigné une petite meuf, la petite trentaine, qui vient d'avoir son second bébé.
Je la croise souvent dans la semaine. Une fois à l'amap, une fois au yoga et parfois dans le quartier. Petite meuf que je voyais fofolle et pas très sérieuse.

WP_20170403_06_43_29_Pro_cr

Avant le soin, on papote. On se sent le cul. C'est pas très jolie comme expression, mais ça veut bien dire ce que ça veut dire. Et puis, je lui explique. Explique que je vais utiliser un pendule avant le soin. Explique le principe des failles et des entités. Grands yeux. Interrogation. Elle me dit que ça lui fait bizarre de me voir aussi sérieux. Elle me découvre autrement.

J'ai une idée derrière la tête. Non non. Pas de ces idées ou on se retrouve tout nu imbriqué l'un dans l'autre. On se sent le cul, mais on est pas des chiens.

Cette jeune femme vient de faire un bébé. Il y a deux mois. Dans les lectures d'un de mes groupes facebook préférés, j'avais retenu la demande d'une nouvelle maman, qui s'interrogeait sur le fait qu'elle n'arrivait plus à faire du Reiki depuis qu'elle avait accouché. Je crois que c'est mon maître à moi (et juste à moi), qui avait dit que c'était normal du fait d'avoir accouché. Que les accouchements ouvraient des failles énergétiques et que ça allait revenir dans la temps.
Donc, ma jolie Sandrine (C'est pas son vrai prénom hein), était très fatiguée quand je lui ai proposé mes soins. C'est d'ailleur pour cela que je lui ai proposé.

Pas facile d'expliquer, le taux vibratoire, les failles et les entités tout de même. Mais je me jette à chaque fois dans la bagarre. Je me dis que ça fait parti de job et je souhaite vraiment que le receveur sache ce que je fais avec son corps et mes pratiques chelous.

Nous nous installons. Encens, musique, pénombre. (Non. N'insiste pas. Il n'y aura personne de désabillé dans cette scène.)
Je teste le tv. Je teste les failles. Trois. Et bim. Je les localise. Coeur, plexus, chacha racine.

Je prépare le ciment, et je rebouche. Je suis le maçon de l'énergie. Un coup de truelle à gauche, un autre à droite. Laisse aller c'est une valse. Ma patiente est plutôt concentrée.

Voilà ma petite dame. Vous êtes rebouchée.

Et on attaque le soin. C'est un flot de parole qui s'écoule. Ma petite meuf n'a pas arrêté de parler. Elle m'a raconté ses copines avec leurs visions. Des présences. Une autre, marocaine, qui voyait des chiens enragés la nuit et qui a été voir un exorciseur (c'est son mot). Djin et imam de mon point de vu. Ses accouchements naturels dans un hôpital qui permet ça. Ses interrogations sur les vaccins. Son combat pour sortir un peu du système.

Beaucoup de sujets abordés, certains très perchés..

Au final, on a fait du Reiki oui. Mais on s'est aussi rencontré. C'est pas la première fois. C'est le plus de cette pratique. La rencontre. La vraie.