Prenez un joli petit couple de trentenaire plutôt sympathique. Ce petit couple souhaite faire des bébés. Rien de bien extraordinaire en soit. Sauf que, de plus en plus, ce "besoin" naturel, ne l'est plus vraiment.
Il a fallu qu'ils aient recours à la FIV pour le premier. Premier qui a deux ans aujourd'hui. Ça marche, donc.
Mais voilà. Un ne suffit pas. Ils en veulent un second les petits cocos.

Moi, je connais bien, elle.
Elle est une petite pépètes, mignonne, énergique et d'une gentillesse à mourir. Je m'y suis attaché à cette petite meuf là.
Elle me raconte: Lui à des spermos un peu chelou. Il n'en a pas beaucoup et des fois, ils ne sont pas super d'aplomb.
Moi j'ai déjà donné un petit coup.... de main pour qu'une FIV arrive au bout. Je suis le champion du monde toutes catégories confondues, du coup de pouce à la FIV. Si si. (Qui a dit que je ne devais pas me prendre pour dieu?)

Je propose donc mes services à ma petite chouchoute. Je lui dis que, si elle voulait, je pouvais lui faire des séances de Reiki. Une avant le prélèvement, une après l'implentation (beurk. Quel mot caca) pour booster l'affaire.

Et puis je pense à mon initiation de Reiki I. A mes premiers auto-traitements. Pendant vingt et un jour, excuse moi par avance, mais j'ai eu des érections d'enfer. Du genre que je n'avais pas l'habitude d'avoir. J'avais donc posé la question à mon maître: "J'ai un gros zizi maître, à cause de toi. Ça te dirais pas de....." euh.... non. C'est pas ça que j'ai dit. Je lui ai demandé si cette affaire là n'était pas liée au Reiki. Ce qu'elle m'a confirmé. Elle m'a confirmé qu'il fallait faire attention pendant cette période. Surtout les filles. La période d'auto-traitement serait une période qui rendrait les jeunse padawans très fertile. Homme ou femme. Et là... bim.

Bon sang. Mais c'est maintenant qu'il faut faire les traitements. Si moi ça me rendait plus fertile, ça ne peut qu'être bon pour ce couple. Pour lui surtout. Pour que ses petits mi-bébés soient plus enjoués. 

Je raconte ça à mon amie ce midi. Elle pleure. ben oui. C'est comme ça. Elle est émotive la petite. Et surtout, et c'est là que tu vas aimé, elle me raconte.
Elle me raconte que sa maman, qui ne croit en rien de tout ça, a une amie un peu perchée, qui lui a dit que sa fille n'aurait pas besoin d'une FIV pour avoir son second enfant. Alors? Signe, pas signe? Synchro pas synchro?

Je te rajoute juste que, les midis, la future bi-maman mange très peu à la cantoche. Aujourd'hui, c'était possible. Je te rajoute que, quand je mange à la cantine, je ne mange jamais seul. Je suis entouré de filles (C'est mon karma). Normalement, nous aurions du remplir une table. Et là, je te le donne Émile, pas une n'étaient dispotes. Nous avons mangé que tous les deux. Et puisque tu es sympa, je te rajoute gratos que ce dimanche après midi, je suis seul à la maison. C'est pour moi. Je te l'offre.
Rendez-vous dimanche pour deux soins Reiki.