Source: Externe

Il était une fois, une petite fille qui rêvait d'être un dragon. Souvent, la nuit, elle s'envolait vers les étoiles. Souvent. Même après avoir grandit. Même après son initiation au reiki. Le jour, parfois, elle oubliait, de plus en plus souvent. La nuit, elle survolait les nuages et plongeait dans les étoiles. Et un jour, en plein soleil, il s'est présenté à elle. Et elle l'a suivi.

 


 

Suivi dans les étoiles si familières, et une galaxie en double spirale, qui tourne et tourne et tourne comme une galaxie double en yin et yang. Et un bras d'étoiles qui balaye cet insecte. Il acroche fort ses pattes, mais les étoiles lui sont tellement supérieures qu'il lâche, emporté par le flot. Et un arc qui se tend et qui tire une flèche de lumière d'étoile pour annoncer son arrivée. Plus près. Encore plus près. Il ouvre les yeux de son grand âge et m'observe. Lentement. Il prend son temps tout en se déroulant comme un serpent. Et mes petites mains d'humaine se mettent à chauffer. Elles chauffent. Elles surchauffent. Tellement fort ! Et en même temps tellement doux. D'un coup mon coeur s'expand et tout mon corps se tend. Le vieux dragon bondit et plonge en ma couronne. Si agile ! Et ma respiration se suspend. Puis reprend. S'amplifie bursquement. Et je sens mon aura qui grandit, qui s'amplifie. Elle brille. Je brille. Un oeuf d'or. Et le dragon en moi... Je me dilate. Le dragon en moi. Moi dans le dragon. D'autres dragons tout autour, volent, et moi-nous avec eux. Je suis multiple. Humaine et dragon. Et je (nous ?) tourne en spirale le long du vortex en regardant dehors les étoiles tourner. Tellement de beauté ! Nous nous amusons sur les parois du vortex. Change mon point de vue. M'attarde dans la nébulleuse pépinière d'étoile, celle qu'il m'avait fallu quitter plus tôt que voulu la dernière fois. Je repars. Nous repartons. Une planète. Une clairiaire. Un daim. Un hérisson. Je suis rassurée, je-nous ne les mangeons pas. Nous sommes en harmonie avec la vie.

 


 

De nouveau, je ferme les yeux et retrouve le vortex, les autres dragons. Je savoure ce vol dans l'espace si grisant. Impression fugace d'avoir oublié quelque chose. Deux mains se tendent portant une boule de lumière. Je tourne autour. Déploie mes ailes. Mais ne vois pas plus loin que ces mains. Juste ces mains et cette boule de lumière d'or si brillante, si attirante.... Je me souviens. la boule de Qi de l'initiation. Intégrer la boule de Qi. Je l'accueille en mon coeur. En deux étapes. Doucement. Elle entre et se répand. Répand sa lumière dans mon corps d'humaine et mon aura de dragon.

Une nouvelle galaxie dans son plan. Elle tourne et son centre s'élève. S'élève. S'élève et monte comme une tornade spaciale et s'élargit en un sablier de poussière d'étoile. Si grand ! Et moi si petite. Il est bien trop grand. Je crois. Trop grand ? Réalise que je suis bien assez grande. Et son pincement central s'élargit jusqu'à former un immense tuyau d'étoiles traversé par tellement d'énergie. Et mon corps, si petit. Troisième oeil en feu et soubressauts dans le poignet. Nausée. Cette émotion qui monte. Cette émotion que je ne contient plus. Et les si petites larmes qui sortent de mon corps si petit. J'inspire et accepte à haute voix. Et je sens... Je m'expands. Mon aura-peau s'étire et se dédouble et ma mue se décolle et me libère et je m'expands encore. Quelques douleurs au genoux, celui que je refuse toujours de plier éveillée. Je ne plie pas les genoux. Je reste debout ! J'aide ma mue à se décoller et libère mes jambes. Nul besoin de ployer maintenant. Et mon aura s'expand. Mes ailes se déplient dans mon dos. Je les sens. Je grandis. Je grandis et m'envole vers une ile. Une plage avec quelques palmiers, quelques plantes tropicales. Je monte. Mon ombre danse sur la canopée. Mon ombre et celles des autres dragons.