Cela faisait longtemps maintenant que je n'avais plus de contact avec une amie dont je suis la marraine de son fils, au moins 14 ans !!! J'avais bien eu des infos il y a quelques temps, elle traversait une période difficile au niveau santé mais rien de plus.

Mais voilà, lorsque nous laissons passer trop de temps entre nos contacts, nous n'osons plus. Par peur du rejet de l'autre, qu'elle ne veuille pas nous répondre, nous nous reprochons de ne pas avoir pris la peine d'appeler et puis ..... encore beaucoup d'excuses pour ne pas se lancer et le temps continue de passer !!!!

Tout au long de ces années j'ai bien fait des rêves où elle était présente, j'ai eu régulièrement des pensées en me disant j'espère que ce n'est pas grave ce qu'elle a, mais toujours pas le courage d'appeler. Je me disais aussi qu'avec mes études de géobiologie, je pourrais peut-être l'aider !!!

Et puis, à l'occasion d'un week-end chamanique, mon Chaman adoré, raconte l'expérience d'une personne venue à l'un de ses week-end et qui se retrouva nez à nez avec sa filleule qu'elle n'avait plus vu depuis longtemps. Cela avait résonné à mes oreilles mais bon toujours pas d'étincelle. Et dimanche soir, au cours d'une conférence organisée par ce chaman, de nouveau son histoire, et là je me dis maintenant ma cocotte, il faut prendre ton courage à deux mains et appeler. Ne laisse plus ce temps défiler et t'eloigner encore davantage d'elle.

Donc, lundi soir, j'ai envoyé un message sur Facebook ne sachant pas si elle allait le lire et m'accepter comme amie.

Voici ce message : Bonjour Valérie. Cela fait bien longtemps maintenant que je ne sais même plus pourquoi nous avons arrêtés de nous parler. Je pense tout de même très souvent à toi mais n'ose pas t'appeler. Je me dis que c'est dommage d'avoir perdu contact et que nous ne devrions pas passer autant de temps sans prendre des nouvelles des uns et des autres et surtout des personnes qui ont été importantes dans notre vie. J’étais trop tourner sur moi-même, mon travail et ma famille et n'avais pas conscience de cette négligence. Depuis 3 ans, j'ai entamé un virage à 180° face à un cancer qui m'a obligée à marquer un temps d'arrêt assez long pour découvrir que le chemin que je suivais n'était pas le bon. J'ai aussi voulu comprendre pourquoi cela me tombait dessus et j'ai commencé des études de géobiologie et de soins énergétiques. C'est dans des moments comme cela qu'on se rend compte de ce qui est important. De nombreuses fois j'ai eu envie de t'appeler, de t'écrire mais j'ai eu peur d'affronter ma négligence et de trouver porte close. Mais je me dis que c'est dommage de passer à côté de l'amitié que nous avions et voilà, aujourd'hui j'ose. Je ne sais pas si tu es prête à me répondre mais je tenais à te témoigner toute l'amitié, la tendresse que j'ai pour toi. Je ne sais pas comment tu vas, j'avais appris que tu traversais également une période très difficile au niveau santé mais sans plus de détail. J'espère que tu vas mieux et si tu avais besoin de soutien même si cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas parlés, je serai toujours présente pour toi. Je t'envoie toutes mes amitiés et beaucoup de belles pensées. 

Et là, 5 minutes après mon message, elle m'invitait sur Facebook. Nous avons échangé et décidé de s'appeler le mardi matin. Trois heures de conversation à baton rompu, comme pour rattraper le temps. J'ai appris que ses soucis de santé étaient encore plus grave. Suite à un cancer, elle a subi des radiations qui ont endommagé ses intestins, elle n'a plus qu'1 cm d'intestin et dois vivre en permanence à côté des toilettes. Je m'arrêterais là sur les détails de ses soucis. Mais elle a dû au moins dire au revoir 5 fois à son fils pensant qu'elle ne survivrait pas, elle est une miraculée à entendre ses médecins. Je me rends bien compte maintenant que le temps, la peur, le "à quoi bon" nous empêche parfois d'être présent auprès de personnes importantes dans notre vie et que l'appel que je n'ai pas osé faire avant aurait pu être un tout autre appel celui pour m'annoncer son départ vers une autre dimension sans que je puisse lui dire au revoir.  

Je sais qu'elle n'est pas adepte des appels téléphoniques et un jour on se dit, j'en ai marre d'appeler, c'est toujours moi et on arrête et là le temps s'installe. Mais elle est comme cela, il faut savoir accepter les défauts des uns et des autres c'est aussi cela l'amitié.

Ce message n'est pas un message pour plomber l'ambiance mais pour dire que l'amitié est une valeur importante et qu'il ne faut pas laisser le temps nous éloigner les uns des autres.